Le lieu

En bordure des pins de la Campagne Pastré, entre la nature des Calanques et la mer, mais en prise directe avec les réalité de la ville, près de la propriété de Lily Pastré - grande amie des artistes transfuges du 20ème siècle, s'implante en mai 2008, le théâtre NoNo, sur un territoire peu doté en équipements culturels et riche d'une grande diversité sociale.

La structure d'accueil du public est un grand chapiteau en bois d'une superficie de 800 m2 ; facilement modulable, elle est entourée d'un jardin qui évolue au fil des saisons, et permet à la compagnie toutes les audaces en matière de dispositifs scénographiques.

Tantôt cabaret, tantôt piste circulaire, immense installation plastique, entre-sort, bifrontal ou espace vide, les spectateurs y sont accueillis dans des dispositifs variés.

Les jeux visuels et les sensations deviennent autres. Les perceptions se multiplient. La déstabilisation inévitable procure alors des émotions plus personnelles.

L'installation pérenne de la compagnie sur ce site privilégié permet de développer un travail artistique permanent, inscrit dans la réalité sociale et géographique d'un territoire spécifique : les VI et VIIIèmes arrondissements.

C'est dans le cadre d'une inscription environnementale, et en collaboration avec les structures associatives culturelles, éducatives, sportives et sociales présentes sur le territoire que le Théâtre NoNo établit ses projets de création, mais aussi sa mission de sensibilisation et d'élargissement des publics que lui confère son statut de compagnie indépendante subventionnée.