NOVEMBRE / MOIS DE LA JEUNE CREATION :
LES INNOVATOIRE

Tarifs 12€ / amis NoNo 10€/ -25 ans 6€

Pass' les Innovatoires (6 spectacles) : tarifs : 30 € / amis nono 25€ / -25ans 15€
Pass' week-end danse (4 spectacles) : tarifs : 15€ / amis nono 12€ / -25ans 7€

Associés à l'activité artistique du théâtre NoNo, ou accueillis en résidence-tremplin, en compagnonnage au long cours ou présentant une création nouvelle, les jeunes artistes prennent en novembre possession du plateau, et vous invitent à les suivre : leurs talents conjugués, à coup sûr, vont vous bluffer !

 
 
    DOUBLE-JE

Double Je : l'Oratorio Imaginaire
REMY BRES I chant lyrique et musiques de Haendel et Bach

23 novembre 2018

création

à 20:30


bt-reservez

Conception : Rémy Brès
Arrangements musicaux : Marco Quesada


Avec :
Rémy Bres – Contre-ténor
Davina Kint – Soprano
Magali Rubio – Clarinette
Marco Quesada – Guitare
Pascal Delalée – Violon
Florent Leroux – Baryton

Rémy Brès est un drôle d'oiseau.
Sa voix hors-norme de contreténor et son tempérament artistique prolixe et curieux de toute forme musicale le conduisent à explorer tous les registres, depuis les musiques pop jusqu'à l'opéra.
Mais la musique baroque est son jardin secret : à 21 ans, il décide de mettre un terme à ses études de droit et sa prépa Normale Sup pour se consacrer entièrement à la musique. Il entre en compagnonnage artistique au Théâtre NoNo pour 3 ans, participe à plusieurs créations, dont celle de l'Opéra BaroKKo en avril 2018, en partenariat avec le Théâtre Académique de Perm.
Avec cet oratorio imaginaire, Rémy Brès nous propose une promenade inspirée par les figures tutélaires de J.-S. Bach et de F. Haendel, dans une adaptation musicale intégrant la guitare, l'accordéon, le violon et la clarinette, jusqu'à des motifs de musique contemporaine, de jazz, d'improvisation, tranchant avec l'austérité des créateurs, apportant d'autres vibrations dont la voix se saisit et qu'elle traverse.
L'ophtalmologue John Taylor aura réussi l'exploit de réunir les destins d'hommes dont les vies furent marquées par une ignorance mutuelle : ses opérations manquées sur Haendel et Bach les menèrent tous deux à la cécité, puis à la mort. Les deux génies mènent la musique baroque à son apogée. Haendel se distingue par la netteté de la pensée, Bach par la profondeur ; Ces deux chemins empruntés par l'un et l'autre des compositeurs permettent au contre-ténor d'arpenter des œuvres d'une richesse absolue, qui imposeront l'une et l'autre leurs codes et leurs motifs. Haendel, « grand comme le monde » (Liszt) et Bach, sans lequel « Dieu serait un type de troisième ordre » (Cioran), deux génies aux destins séparés se réunissent pour un voyage éphémère.

Production : Théâtre NoNo