Lands of Gravity
Danse - WILLIAM PETIT
CRÉATION


2 & 3 FÉVRIER 2018

à 20:30

tarif : 18€ (tarif réduit 15€)


 
   

Création réalisée en collaboration avec Carlos Molina Llorens
Musiques originales de Pom Bouvier B & Floy Krouchi

Il y a 30 ans, nous rencontrions William Petit et lui proposions de venir créer à Châtillon son premier spectacle. C'était Ultima Vez – pour Antigone – et son écriture était déjà plantée : choc du corps jeté au sol, voltefaces fulgurantes, souffle de vie, tensions et appels hachés, soubresauts de sensualité et de violence, mouvements en rupture, pour dire la révolte que provoque la mort qui s'abat, l'espoir indigné, stigmates d'une société en apnée, minée par le SIDA. Aujourd'hui, c'est avec bonheur que nous retrouvons un artiste rare au parcours toujours foisonnant de rencontres, de recherches en terres étrangères, de curiosité pour les travaux d'autres chorégraphes et plasticiens, et la grammaire chorégraphique qui est la sienne : une vision cosmique entre trouble mélancolique et tendresse, un sourire tendre et désespéré, qui aime à se glisser dans l'univers d'autrui comme à déployer les anges et démons qui peuplent le sien.

Artiste associé, William Petit est un compagnon précieux par son regard complice sur la création contemporaine, sa force de proposition, son parcours pédagogique, son implication sans réserve, et sa créativité toujours exigeante et ludique.

C'est autour d'un triptyque en forme de chambre d'écho – un solo, un duo, un quintet –que prend corps cette chorégraphie.
Chaque performance induisant la naissance de la suivante par la nécessité physique de donner sens au monde perçu « du dedans », d'en déployer les artifices, de combiner les rencontres, d'aller droit à la demande existentielle :
Aimer comment ? Perdre l'Autre, pourquoi ? Jusqu'où aller pour trouver la réponse à nos questionnements intimes ? Comment survivre à la violence du monde ? Comment en restituer l'infinie douceur ?
Ainsi, pour faire échec à la morosité, à la peur qui étreint nos désirs et nos élans, faire danser les corps et chanter les rêves au travers des joutes physiques, spatiales, sonores et visuelles.
Imaginer que la poésie fragile du vivant éclabousse toujours nos vastes chagrins.
Imaginer que le corps a raison.

Production Fabrik Nomad
Co-production Théâtre Nono, Flow production –Finalnde-
Partenaires : Conseil Régional PACA, Conseil départemental du Var, Ville de Toulon, Théâtre de L'oulle, l'Hôtel des Arts – Centre d'Art du Conseil Départemental du Var, Relacines Inesperadas-Mexique, la spedidam.