Les NoNo font leur cirque !
création Théâtre NoNo

PDF  videos  anglais

texte marion coutris | mise en scène serge noyelle | composition marco quesada
avec rémi boissy, héloïse bourgeois, oto camara, marion coutris, louise faure, flávio franciulli, thomas gestin, caspar hummel, guillaume juncar, grégori miege, claire nouteau, serge noyelle, manel pons romero, patrice pujol, netty radvanyi, laure sinic, sabrina sow, noël verges, william underwood
musiciens daniel beaussier, christophe gauthier, stefano genovese, marco quesada

« Fais pas ton Cirque ! » intime-t-on aux enfants turbulents.
Prenons donc le revers de cet appel au calme, comme une injonction au désordre joyeux, à la pagaille, un droit à la mélancolie, aussi.
Le théâtre va le faire, son cirque, justement. S'autoriser la rêverie, le vagabondage, et inventer une Fantaisie, étrange et naïve, bluffante aussi, où souffle la poésie NoNo, où théâtre et cirque mêlent leurs histoires et le plaisir d'un mariage déraisonnable entre ciel et terre, métissé, drôle, musical et fou.

13 paires de sabots de bois, 5 rats blancs, 3 écuyères, 1 revolver, 11 pigeons-paons, 2 skieurs égarés, l'envol d'un cycliste, 1 père Noël perché, un concert de sifflet, un crooner déjanté, un petit chaperon rouge trapéziste, un grand méchant loup, des chevaux, des filles de l'air, 12 moutons insomniaques, une fanfare triste : le Cirque NoNo ne ressemble à aucun. C'est un théâtre, une piste d'envol, un terrain de jeu aérien et fêlé, le carrousel de nos vagabondages d'enfance, un carnaval bizarre, un poème en images et en musique. Quand les NoNo font leur cirque : tout peut arriver !

Des êtres étranges font alors leur apparition, se métamorphosent et passent, comme le fil d'une vie chaotique où sont brassées les émotions, où passé et présent se mêlent dans un bal insomniaque, un rêve d'enfant, un songe d'adulte : et c'est l'imaginaire qui convie grands et petits à partager une même fable nocturne et magique.

Le Cirque NoNo, c'est celui que vous vous faites, vous aussi, entre veille et sommeil, lorsque les impressions diurnes laissent place peu à peu à la fantasmagorie des songes, ronde d'images jubilatoires, surprenante, folle et parfois teintée de blues.